Shining

La fin

Lycéens et apprentis au cinéma 2020-2021

MONTAGES

Shining est un voyage au pays de la peur. Au détour d’une situation ou d’une image, le spectateur peut en effet reconnaître des figures traditionnelles du cinéma d’épouvante ou de la littérature fantastique.


Utilisant ainsi l’imaginaire collectif ou le mythe, le réalisateur nous confronte à nos angoisses les plus intimes et primitives. A partir des photogrammes réunis ici, et en vous aidant éventuellement d’un dictionnaire, retrouvez ce qui peut correspondre dans le film à l’univers gothique du château hanté et de la sorcellerie, au motif du pacte avec la diable, aux personnages du possédé satanique, du vampire et du succube, du loup-garou, du petit chaperon rouge, de l’Ogre, de Barbe-Bleue, du Croquemitaine, du Grand Méchant Loup des contes ou des dessins animés, ou encore au mythe du minotaure.


En cherchant dans vos souvenirs de lectures et de films, Shining vous fait-il penser à d’autres classiques de la peur ?
 

1,2,3

Dans cette série de trois plans consécutifs (ci-dessous), les couloirs de l’hôtel. se referment comme un piège sur ses occupants.
Ainsi, la famille n’est installée ici dans son quotidien que pour être mieux rattrapée par le mystère qui pèse sur l’hôtel depuis les séquences introductives.

PS / POUR CEUX.CELLES QUI AIMENT LIRE ET CHERCHER DANS UNE BIBLIOTHÈQUE

-   Jean-Pierre Oudart, “Les inconnus dans la maison“, Cahiers du cinéma n° 319, janvier 1981.
-   Jean-Loup Bourget, “Le territoire du Colorado“, Positif n°234, septembre 1980.
-   Michel Ciment, “Kubrick“, Paris, Calmann-Lévy, édition définitive 1999.
-   Michel Chion, Stanley Kubrick, l’humain ni plus ni moins, Paris, Cahiers du cinéma, collection Auteurs, 2005.

Le retour ici

Retour au début

© 2019 CRAVLOR 

1 rue du pré Chaudron,

57070 Metz

Tél : 03 87 50 45 42