Programmation 2020/2021

Premier trimestre :

SHINING, Stanley Kubrick,  

GB/USA, 1980

Deuxième trimestre : Film au choix

L'ESPRIT DES LIEUX,  Stéphane Manchematin, Serge Steyer France, 2019

OU / ET

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT, Jacques Demy, France, 1967

Troisième trimestre : Film au choix

MIDNIGHT SPECIAL,  Jeff Nichols, Etats-Unis, 2016

OU

THE BIG LEBOWSKI,  Joel et Ethan Cohen, Etats-Unis, 1998

« The Shining » / Epouvante, Thriller / GB-USA / 1980 / 120‘ / VOST
 

Fiche technique //  Réalisation : Stanley KUBRICK /Scénario : Stanley Kubrick et Diane Johnson d’après le roman de Stephen KING (Shining, l’enfant lumière) / Directeur de la photo : John Alcott / Image : Garett Brown et John Alcott / Montage : Ray Lovejoy / Production : Hawk films et Peregrine  / Distribution : Warner Bros
Format image :1.37 Couleur / Visa : 53.091  (mention interdit -12ans)

Fiche artistique //  Jack : Jack Nicholson / Wendy : Shelley Duvall / Danny : Danny Lloyd /

 

Thématiques // Univers de conte, du récit mythologique / le roman gothique / le temps cyclique

Synopsis // Écrivain, Jack Torrance est engagé comme gardien, pendant tout l’hiver, d’un grand hôtel isolé du Colorado – l’Overlook – où il espère surmonter enfin sa panne d’inspiration. Il s’y installe avec sa femme Wendy et son fils Danny, doté d’un don de médium. Tandis que Jack n’avance pas dans son livre et que son fils est de plus en plus hanté par des visions terrifiantes, il découvre les terribles secrets de l’hôtel et bascule peu à peu dans une forme de folie meurtrière où il s’en prend à sa propre famille…

Critique //  Citation de Kubrick sur Shining. (Il reconnaissait lui-même la difficulté à interpréter le film) : « On ne peut pas expliquer le genre d’histoire que raconte Shining. Les grands maîtres des récits fantastiques ne le font pas en tous cas : ils écrivent pour nous intriguer. Alors, il m’a semblé que le dernier plan était une solution esthétiquement satisfaisante. Le film est construit comme un puzzle, et je pose la dernière pièce dans la dernière image ». Propos recueillis P.Moraz / Le Monde

« L’esprit des lieux » / Documentaire / FRANCE / 2019 / 91’/ 

 

Fiche technique //  Réalisation :Stéphane MANCHEMATIN et Serge STEYER / 

Image : Gautier Gumpper et Philippe Viladecas / Son : Stéphane Manchematin et Marc Namblard / Montage : Stéphane Manchematin et Serge Steyer / Production : Les films de la pluie, Ana films, France 3  / Distribution : A vif cinémas / DHR distribution
Format image :1.85 Couleur / Visa : 150.802

Fiche artistique //   Marc : Marc Namblard / sa famille

 

Thématiques // Musique / Environnement / Son / Maternité et Paternité

 

Synopsis // Héritier d’une pratique paternelle, Marc consacre l’essentiel de son temps à sa passion : "Je vis au pays des sons". Cette quête existentielle l’a conduit à s’enraciner à la lisière d’un massif forestier, dans les Vosges, et à y fonder famille. À la tombée du jour, il camoufle ses micros dans un sous-bois, déclenche la prise de son, puis s’éloigne jusqu’à se fondre dans la nature. Toute la nuit, le dispositif capte des ambiances sonores : souffles, cris, chants, grattements... De retour en studio, dans le sous-sol de sa maison, Marc écoute les enregistrements afin d’en extraire les pépites. Curieuse et intriguée par ses activités nocturnes, sa fille Lucie manifeste l’envie de l’accompagner. Son travail commence à faire parler de lui, dans les écoles, les milieux artistiques, la scène musicale… Bientôt, un compositeur, Christian Zanési, lui propose de collaborer à la création d’une pièce de musique électroacoustique.

« Les demoiselles de Rochefort » / Comédie musicale / FRANCE / 1967 / 120’ /

 

Fiche technique //  Réalisation : Jacques DEMY/ Scénario, chansons : Jacques Demy / Image : Ghislain Cloquet / Montage : Jean Hamon / Musique : Michel LEGRAND / Production : Parc Films et Madeleine films/ Distribution : Ciné Tamaris / 

Format : Scope Couleur /  Visa : 31. 865    Sortie en salle (reprise) : 4 septembre 2013

Fiche artistique // Delphine Garnier:Catherine Deneuve / Solange Garnier : Françoise Dorléac / Yvonne G.: Danielle Darrieux / Maxence : Jacques Perrin / Andy : Gene Kelly

 

Thématiques // Comédie musicale à la française / Histoire du cinéma / Filmer la danse / 

 

Synopsis // Delphine et Solange sont deux jumelles de 25 ans, ravissantes et spirituelles. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège. Elle vivent dans la musique comme d'autres vivent dans la lune et rêvent de rencontrer le grand amour au coin de la rue. Justement des forains arrivent en ville et fréquentent le bar que tient la mère des jumelles. Une grande foire se prépare et un marin rêveur cherche son idéal féminin...

 

Critiques //  On retrouve ici en effet l'un des thèmes essentiels du cinéma de Demy : la rencontre manquée. On se cherche sans se trouver, et quand on se trouve, ce n'est peut-être pas la bonne personne. Temps, contretemps. C'est l'une des plus tragiques histoires de cinéma qui puisse être filmée, mais Demy a l'élégance de l'habiller de couleurs pimpantes, de mélodies historiques, et de jeux de mots laids : Monsieur Dame, "Il part en perm' à Nantes", etc. C'est le cinéaste Jean-Claude Guiguet qui a le mieux résumé cette dimension du cinéma de Demy : "Il recouvre le gouffre avec des fleurs."   Olivier Nicklaus / Les Inrocks

« Midnight special » / Science-fiction, Drame / USA / 2016 / 111’/ VOST

 

Fiche technique //  Réalisation :Jeff NICHOLS /Scénario : Jeff Nichols / Image : Adam Stone / Montage : Julie Monroe / Production : Faliro house et Tri State pictures / Distribution : Warner Bros

Format : 2.35 Couleur / Visa :144.025        Sortie en salle : le 16 mars 2016

 

Fiche artistique //  Roy Tomlin : Michael Shannon / Alton : Jaeden Martell / Sarah Tomlin : Kirsten Dunst / Lucas : Joël Edgerton / Paul Sevier : Adam Driver

 

Thématiques // Road-movie / film d’anticipation et S-F / responsabilité familiale /

 

Synopsis // Fuyant des fanatiques religieux et les agences gouvernementales, Roy et son fils Alton, doté de pouvoirs surnaturels, se retrouvent bientôt les proies d'une chasse à l'homme à travers tout le pays. Le père d’Alton va tout risquer pour sauver son fils et lui permettre d'accomplir son destin. Un destin qui pourrait bien changer le monde pour toujours.

Critiques //  Le sujet du film est la foi. Non pas une fois béate (l’impressionnante secte du début), mais plutôt une illustration subtile et modeste de la croyance en son prochain. Jeff Nichols nous propose en effet un discrours à deux niveaux sur la foi. Celle des personnages entre eux et, surtout, celle du spectateur : est-ce  que nous sommes prêts à nous détourner de nos certitudes pendant 1h30 ? Est-ce que le spectateur a encore la capacité de s’émerveiller au cinéma aujourd’hui et de croire ce qu’il voit ?    Noodles / Doc-Ciné

« The big Lebowski » / Comédie / USA / 1998 / 119’ / VOST

 

Fiche technique //  Réalisation : Joël COEN / Scénario : Joël Coen, Ethan Coen/ Image : Roger Deakins / Montage : Roderick Jaynes, Tricia Cooke / Production : Working Title Films, Polygram Filmed Entertainment / Distribution : Universal

Format :1.85 / Couleur / Visa :94.394        Sortie en salle : le 22 avril 1998

 

Fiche artistique //  Le Dude : Jeff Bridges / Walter Sobchak : John Goodman /  Maude Lebowski : Julianne Moore / Donny : Steve Buscemi

 

Thématiques // Identité / Société / Drogues 

 

Synopsis //  Jeff Lebowski, prénommé le Duc, est un paresseux qui passe son temps à boire des coups avec son copain Walter et à jouer au bowling, jeu dont il est fanatique. Un jour deux malfrats le passent à tabac. Il semblerait qu'un certain Jackie Treehorn veuille récupérer une somme d'argent que lui doit la femme de Jeff. Seulement Lebowski n'est pas marié. C'est une méprise, le Lebowski recherché est un millionnaire de Pasadena. Le Duc part alors en quête d'un dédommagement auprès de son richissime homonyme... 

 

Critiques //  Antihéros ontologique de l’Amérique contemporaine, le « Dude » n’en est pas moins l’un des protagonistes les plus férocement drôles, et les plus dérangeants, qu’aient inventés les frères cinéastes. Philippe Rouyer, Positif.

Les films des années précédentes :

2019/2020 : Le voyage de Chihiro, Sobibor, Petit paysan, The big Lebowski

2018/2019 : Je suis le peuple, Tous au Larzac, Starship Troopers, Mustang

2017/2018 : Devenir, Les sentiers de la gloire, Les Combattants

2016/2017 : Qu’Allah bénisse la France, La nuit du chasseur, La famille TENENBAUM,

2015/2016 : Soyez sympa rembobinez, M le Maudit, L’exercice de l’état

2014/2015 : L’invasion des profanateurs de sépultures, Incendies, La Vierge, les Coptes et moi

© 2019 CRAVLOR 

1 rue du pré Chaudron,

57070 Metz

Tél : 03 87 50 45 42