Midnight special

La fin

Lycéens et apprentis au cinéma 2020-2021

INQUIÉTUDES PATERNELLES

 

Midnight Special est le quatrième film deJeff Nichols, jeune cinéaste américain qui a fait des débuts remarqués du côté du cinéma indépendant.

C'est son deuxième film, Take Shelter, qui l'a révélé en France lors de son passage au Festival de Cannes en 2011. Il n'est pas étonnant que la toute dernière image de ce film annonce celle quir efermera Midnight Special cinq ans plus tard. Car si Midnight Special franchit plus explicitement le pas

du genre fantastique, les deux films ont en commun un personnage de père tourmenté, joué par le même Michael Shannon.

 

Dans Take Shelter, celui-ci est hanté par des visions d'apocalypse, et se met en tête de protéger sa femme et sa fille contre un fléau qu'il est le seul à voir venir. Est-il un fou ou un visionnaire ? Si le personnage de Roy dans Midnight Special hérite d'une obsession proche (et d'un regard identiquement tourné vers le ciel), c'est peut-être parce que Jeff Nichols s'est appuyé, dans les deux cas, sur sa propre expérience paternelle.

Take Shelter, explique-t-il, avait été écrit par un homme sur le point de devenir père, et traitait des angoisses afférentes, tandis que Midnight Special

l'a été par un homme qui venait juste d'être père. J'ai réalisé à cette occasion qu'avoir un enfantv ous oblige à abandonner une part de vous-même

à l'univers. (…) C'est un sentiment désarmant,de savoir qu'il y a désormais dans votre vie cet être pour lequel vous êtes prêt à tout,

mais sur lequel au fond vous n'avez aucun contrôle.“

MS_P4_IM1.jpg
MS_P4_IM2.tiff

UN FILM OBSCUR

Le film commence tandis que les fugitifs, tout juste réveillés, quittent la chambre d'un motel à la tombée du jour pour reprendre la route.

Il suffirait alors d'un peu d'inattention pour confondre ce crépuscule avec une aurore. Roy, Lucas et Alton vivent sur un rythme inversé :

puisque l'enfant ne supporte pas la lumière du soleil, il leur faut attendre la nuit pour rouler. Le film, qui nous immerge alors littéralement

dans la nuit (pour éviter d'être repéré, Lucas roule tous feux éteints), y gagne une atmosphère somnambulique, et d'autant plus mystérieuse

que son récit laisse beaucoup de questions en suspens.

 

Ainsi cette plongée inaugurale dans la nuit a-t-elle lieu alors que le spectateur ne connaît à peu près rien de la situation et des personnages.

Au fur et à mesure, la suite du film aidera à résoudre une part de ces énigmes, mais une part seulement.

D'autant qu'aucun flashback ne viendra éclairer les événements.

 

“Ces ambiguïtés, cette tension,c'est essentiel pour moi, c'est ce qui fait toute la puissance d'une histoire, explique Jeff Nichols. C'est une manière d'activer l'imagination, de réveiller les esprits, en cheminant d'une question à l'autre, sans marteler les réponses.“

Partagé entre les élans de sa propre imagination et la tension diffuse qu'inspire cette frustration de ne pas tout savoir, le spectateur se retrouve

ainsi beaucoup plus impliqué que s'il avait toutes les cartes en main.

L'ANALYSE DE SÉQUENCE  : SÉQUENCE 1, “ACCÉLÉRATIONS“

 

L'ouverture minimaliste de Midnight Spécial met le spectateur dans un état de tension d'autant plus grand qu'il y est condamné à être en retard sur les personnages,

et ballotté entre des impressions contradictoires :

intimité en même temps que distance avec la situation, douceur et violence latente, commencement (d'un voyage) et fin (de la journée)…

 

L'ambition est ici avant tout cinétique : il s'agit de communiquer un mouvement, une pulsation (l'écho des notes de piano a quelque chose d'un sourd battement

de coeur), un élan voué à aspirer le spectateur dans la trajectoire du film.

 

C'est une mise en route littérale, structurée par quatre paliers d'accélération.

POUR ALLER PLUS LOIN

 

QUATRE FILMS
Take Shelter (2012) de Jeff Nichols, DVD et Blu-ray, Ad Vitam.
Rencontres du troisième type (1977) de Steven Spielberg, DVD et Blu-ray, Sony Pictures.
Starman (1984) de John Carpenter, DVD et Blu-ray, Sony Pictures.
Incassable (2000) de M. Night Shyamalan, DVD et Blu-ray, Touchstone Home Video.

 

UN LIVRE

Charlie (1980) de Stephen King, le Livre de Poche, 2007.

TRANSMETTRE LE CINÉMA
Des extraits de films, des vidéos pédagogiques, des entretiens avec des réalisateurs et des professionels du cinéma.
transmettrelecinema.com/film/midnight-special

Le retour ici

Retour au début

© 2019 CRAVLOR 

1 rue du pré Chaudron,

57070 Metz

Tél : 03 87 50 45 42